Nous contacter

Équipe Jimmy Ricquebourg

Jimmy Ricquebourg Photographe

Pourquoi la photographie ?

• Alors ! Je n'ai pas toujours été photographe. A deux ans, j'étais modèle ! C'est ce qui fait qu'à la découverte de ces clichés vers mes douze ans, j'ai eu envie de faire de la photo. Attention ! Je dis bien de la photo, pas des photos. Nuance importante...

Une petite anecdote de tes débuts ?

• D'accord, mais vraiment mes tout, tout débuts. Une tante m'avait offert un appareil photo que j'avais bien entendu emmené en classe de neige. J'ai fait ma pellicule de douze poses et une fois fait, j'ai sorti le film de la pellicule, pour voir ce qu'il y avait dessus. Forcément, rien puisqu'il n'était pas développé et du coup, je venais de fusiller mes premières photos.

Tu as suivi quelle formation ?

• Livre de poche Marabout... Essayez ! On y apprend plein de trucs et même un métier. Mais pour me perfectionner dans certaines techniques, j'ai tout de même suivi quelques formations du soir.

Tu as appris le métier de photographe avec un livre de poche ?

• Eh oui ! Les bases! Quand on est passionné, on apprend beaucoup en regardant, en lisant et... en testant. A 20 ans, j'ai pu acheter mon premier appareil photo avec mon argent. C'était un Canon AE1 qui avait déjà au moins 15 ans, que j'ai toujours d'ailleurs.

Tu as bien évolué depuis tes 20 ans ! Comment en es-tu arrivé à ce que tu fais aujourd'hui ?

• Bien évolué ? J'espère ! Comment ? Eh bien... Livres et... Et... Internet. Outil fabuleux quand on sait s'en servir. Ensuite, clubs et expositions photos. Vacances et sorties programmées en fonction des photos que je voulais faire. En fait, tout tourne autour de la photo.

Tu dors avec ton appareil alors ?

• J'en suis pas arrivé là... Il est froid, lourd et surtout très anguleux...

Tu as travaillé pour des magazines, je crois ?

• Oh ! Chapeau ! Je vois que tu t'es renseigné ! Oui ! Un magazine de gastronomie qui m'a permis de pas mal bouger et de rencontrer des gens passionnés par la cuisine comme moi je le suis par la photo. Également, dans le milieu du sport, avec le magazine de la Fédération Française de Ball-Trap. En saison de compétitions, c'est beaucoup de déplacements et toutes les semaines dans des lieux différents, dans toute la France.
A part ça, des photos pour une revue spécialisée de moto allemande, pas mal de books d'artistes aussi, de l'événementiel, des mariages, des spectacles et des projets qui fusent dans tous les sens, mais plutôt dans le but de monter une exposition photo axée vers l'artistique. Voilà pourquoi la nuance est importante entre de la photo et des photos. De la photo, c'est de l'art, et j'aime ça.

Revenir en haut